Ce qui compte c’est de savoir où vous voulez aller et comment vous voulez vous y rendre. Peu importe la taille et le point de départ. Si on veut croître, la Business Intelligence est un bon système de croissance que vous pouvez transformer en engrais. Donnez-vous les moyens d’entreprendre, entrepreneurs!

La fusion a permis à tous les employés de garder leur poste mais aussi d’amener leur savoir faire acquis dans le domaine du « Yield Management » pour petite compagnie aérienne, au sein de l’entité issue de la fusion.. Cette compagnie continue la pratique et le système de Yield Management que nous avons développé avec eux. Les classes les plus rentables sur chaque vol ont une moyenne de remplissage de 84%, et plus de 70% des vols ont une rentabilité de plus de 9%.
Le modèle de « Yield Management » nécessitant d’être revu approximativement tous les 6 mois, nous avons formé un employé de la compagnie pour que celle-ci soit autonome. En effet, l’un de nos principes est d’aider nos clients à être autonomes et indépendants.

Ce qu’en ont compris les dirigeants :

Même en étant une PME d’une quarantaine de personnes avec le dirigeant-fondateur présent tous les jours et travaillant avec ses équipes, il est difficile d’avoir une idée objective (et non biaisée par les sentiments) sans un outil de tableau de bord.

Ce qu’en ont retiré les dirigeants :

Un outil permettant de connaître leur entreprise de façon plus approfondie, avec des tableaux de bord mis à jour quotidiennement, et représentant la stratégie et les défis particuliers de l’entreprise.

Au sein des PME, il est important de focaliser la pratique sur les projets de résolution de problématique d’affaires. Ce sera la seule solution de maîtriser les coûts et de s’assurer un retour sur investissement.

Pour s’assurer de votre ROI, pensez donc d’abord à vos problématiques d’affaires. À ce qu’elle vous coûte, aux risques encourus, à la perte de compétitivité, au gaspillage de ressources. À ce qu’elle vous fait gagner si elle est résolue : opportunités, nouvelle clientèle, rapidité, performance, assurance-qualité. Et sur combien de temps cela peut être amorti. Votre budget sera vite déterminé par ces variables-là.

Ne pensez surtout pas à la technologie, il y a de fortes chances que vous rencontriez un échec et que la technologie ne réponde pas à vos besoins. Choisissez des solutions simples mais évolutives et durables. Un autre conseil, serait de vous attaquer à une problématique à la fois. Une maison se fabrique bien un élément à la fois pourquoi pas l’intelligence d’affaires. Soyez « Agile »!

Data, Data scientist, optimisation de processus, BI, Business Intelligence, Intelligence d’affaires, veille stratégique, data mining. data visualisation, forecasting, analytique, analyse présionnelle, DW Data Warehousing, Yield management, revenu management,  ERP, ETL, dashboarding, scorecard, restructuration, tableau de bord, scénario, économétrie, KPI… Vous aussi, entrepreneurs, vous vous demandez ce que c’est? À quoi ça sert? Ça rapporte vraiment

     communiqué de presse de Réseau Action Ti Laval-Lanaudière-Laurentides Un succès pour la 2e édition de l’événement Speed daTIng 2.0   Laval, le jeudi 16 avril 2015. Fort de son succès de l’année dernière, le Réseau Action TI section Laval-Laurentides-Lanaudière (LLL), en collaboration avec Laval Technopole, a présenté hier sa 2e édition de l’événement

La tendance BI en 2015, au petit ou au gros? L’ intelligence d’affaires pour l’année 2015 s’incrit dans le petit: petit appareil, petit budget, segmentation de niche, small data, applications légères, petits projets, petits pas, petites victoires? Cela se remarque surtout au niveau technologique avec une orientation vers les petits appareils: téléphones intelligents et tablettes. Mais le petit

TOP

Enjoy this website? Please spread the word :)

Facebook
Facebook
Google+
Google+
http://www.dwbiexpert.com/tag/quebec/">
LinkedIn