Le retour du décisionnel au métier

by / mercredi, 11 février 2015 / Published in Billet, Tech
metier decisionnel

Nous entendons de plus en plus que l’aide à la décision à tendance à partir dans les services métier et donc à sortir de l’informatique. Est-ce la réalité ou une perception de la part des services TI?

Si nous posons comme postulat que l’aide à la décision  n’est pas de la gestion de données mais bien la création d’outils (rapports, tableaux de bord, analyses,…) permettant la prise de décision. Le postulat devrait être fondé vu la répétition du mot décision. Dans ce cas-là, le décisionnel n’a jamais quitté les services métier (sauf dans de rares exceptions).

Alors, d’où nous vient cette perception que l’aide à la décision se transfère des TI vers les services métiers?

Les équipes TI s’intéressent aux outils de gestion de données. Mais cependant, ces équipes passent peu de temps sur le fond et la signification des rapports et tableaux de bord, encore moins sur l’analytique. Leur intérêt se porte plus sur l’entrepôt de données. La connaissance et l’expérience pour transformer les données en informations décisionnelles sont moins poussées dans les équipes TI. Les rapports et tableaux de bord entièrement conçus par le département  des technologies de l’information répondent rarement aux besoins des utilisateurs finaux. Quand ils y répondent, se posent les problèmes de leur fréquence d’utilisation, de leur compréhension et  leur synchronisation.

Alors devant ces lacunes et le besoin d’une réponse rapide, les services métiers récupèrent les données de l’ERP, du CRM, … et créent leur propre entrepôt. De ces données, ils créent leurs propres outils BI (rapports, tableaux de bord, scorecard, analyses,…). En utilisant Excel aussi, ils gagnent de l’autonomie face aux services TI.

Cela fonctionne car les services métiers gagnent en flexibilité, autonomie et agilité. Possédant la connaissance métier, ils créent les outils pertinents et transformables pour leur spécialité.

Les services métiers peuvent-ils rester agiles tout en incluant les services IT?

Bien sûr. Les services IT se concentrent sur les compétences et connaissances : l’apport des données internes et externes, structurées ou non, pour une utilisation et une consommation par les services métiers. Les services TI enrichissent les données, par des transformations, normalisations, mises en relation ou par l’apport de données connexes. Les services métiers utilisent leur rapport, tableaux de bord, analyses, selon leurs gabarits et principes généraux pour suivre leurs actions et préparer leurs priorités. De l’intelligence d’affaires corporative en somme.

Dans l’idéal, l’équipe BI est une équipe transversale et interdisciplinaire (entre gestion, mathématiques, métier, IT et innovation).




Get Free Email Updates!

Signup now and receive an email once We publish new content.

We will never give away, trade or sell your email address. You can unsubscribe at any time.

Please follow and like us:
David-Marc Petit

David-Marc Petit

Président at DWBI Expert
David-Marc PETIT est le président de DWBI Expert Inc. Il cumule plus de 20 ans d’expérience dans des entreprises de toutes tailles et tous secteurs, sur trois continents, en tant qu’expert en intelligence d’affaires. Il a fait de sa mission la démocratisation de l’intelligence d’affaires (Business Intelligence) pour optimiser les revenus et la performance de ses clients.
David-Marc Petit
TOP

Enjoy this website? Please spread the word :)

Facebook
Facebook
Google+
Google+
http://www.dwbiexpert.com/le-retour-du-decisionnel-au-metier/">
LinkedIn