La méthodologie Agile, pour qui, pour quoi?

by / samedi, 11 juillet 2015 / Published in Billet, Tech

Comme toujours rien n’est parfait. Pouvons-nous donc mener tous les projets avec la méthodologie Agile? Non!

Quels projets?

Les critères pour de nombreuses compagnies pour sélectionner la méthodologie Agile est la taille et le budget du projet. Malheureusement ces critères sont biaisés. À l’inverse de la légende urbaine, la méthodologie Agile peut difficilement être retenue pour des petits budgets et des petits projets. En effet, la méthodologie Agile à l’inverse de l’Extrem-programming, est une méthodologie semi-itérative et non itérative. Cela implique une charge de mise en place et de réalisation documentaire (backlog du produit) avant le lancement du projet. Plus le projet est petit, plus cette phase de mise en place est proportionnellement importante. Elle est difficilement répartissable sur les autres itérations. Dans un petit projet , cette phase de mise en place paraît sans création de valeur  par rapport aux autres , et donc elle est moins acceptable par le client final.

En général, les méthodologies Agile seront plus pertinentes pour les projets moyens, grands voire très grands.

agile ou Agile?

Il est tentant de confondre également méthodologie Agile avec le terme de la langue française « agile ». Ce dernier a pour synonyme « vélocité ». Ce faux-ami de la langue française pourrait faire croire à  une méthodologie avec beaucoup moins, voire pas, de documentation. Il n’y a rien de plus faux. La documentation est bien présente , la règle étant de produire la documentation nécessaire et suffisante, sans surplus.

Quels sont donc les critères pour retenir la méthodologie Agile?.

Les principaux critères d’éligibilité

Les facteurs contextuels pour valider ou invalider la possibilité d’application d’une méthode Agile.

Les critères favorisants sont :

  • Besoin rapide de mise à disposition du produit: par le fait de livrer, au client final, par itération des éléments du produit, le client peut en retirer de la valeur rapidement et donc avoir un retour sur investissement plus rapide;
  • Imprévisibilité des besoins du client: les besoins du client peuvent ne pas être figés au départ et il faut être ouvert à ce que les besoins se définissent au fur et à mesure (tout en ayant du contenu pour 2 à 3 itérations dans le backlog du produit afin de permettre une gestion du changement);
  • Nécessité de changements fréquents: le client doit pouvoir changer ses priorités avec facilité. L’équipe de réalisation doit être ouverte aux changements de façon constructive. N’oublions pas que nous sommes au service des fonctions productrices de l’entreprise. L’entreprise vit dans un environnement changeant de plus en plus rapidement avec la mondialisation. Il est évident que les autres départements doivent s’adapter aussi rapidement à l’évolution du marché, de la réglementation, de la concurrence et des sentiments des clients et prospects (avec les réseaux sociaux). Il est donc nécessaire pour le bien de la corporation que les projets puissent être réorienté ou modifié rapidement afin de répondre à un nouveau contexte ou système de prise de décision;
  • Besoin de visibilité du client sur l’avancement des développements: le client doit être au cœur de la réalisation. La méthodologie Agile met le client au cœur et non le développement. Le client est présent et est celui qui définit les fonctionnalités, les besoins et les priorités;
  • Présence de l’utilisateur assurant un feedback immédiat: le client étant au cœur de la méthodologie, il doit donc être disponible tous les jours pour répondre aux questions et participer au Scrum. Le projet doit être mener avec une grande transparence et une grande ouverture de part et d’autre afin d’aboutir à la réussite;
  • Architecture en composants : plus l’architecture de votre produit sera décomposée en composantes fonctionnelles simples, plus il sera aisé de mettre en œuvre la méthodologie Agile, en plus de diminuer vos coûts de maintenance et d’évolution. Une architecture complexe, compacte et/ou en « spaghetti » engendrera une complexité d’élaboration de backlog d’itération avec des tâches simples et une rapidité de réalisation. Il sera donc difficile d’aboutir à un résultat efficient au niveau du temps, du budget et du respect des besoins.

Les critères défavorisants sont :

  • Indisponibilité du client ou de l’utilisateur: un client ne voulant pas ou ne pouvant pas être présent pendant la réalisation pour répondre immédiatement aux questions ou fournir son feedback, est un frein énorme pour lancer un projet avec la méthodologie Agile;
  • Dispersion géographique des ressources humaines: dans le passé la technologie ne permettait pas de faire des projets avec la méthodologie Agile si les ressources se trouvaient dans des lieux différents. Dorénavant de multiples technologies (vidéoconférence…) permettent de réduire la distance mais cela augmente les coûts (parfois de façon drastique). Il faut donc évaluer le ratio coûts / bénéfice en comprenant cette technologie, ce qui peut freiner le lancement du projet;
  • Inertie des acteurs du projet ou refus des changements: si les acteurs ne sont pas prêts à vivre le changement et à gérer des changements fréquents, l’échec sera au rendez-vous. Le projet pourrait être une réussite technologique mais en ne répondant pas aux besoins du client selon ses priorités, le projet sera globalement un échec. Il faut faire la distinction entre réussite fonctionnelle et réussite technologique d’un projet. La première étant importante pour la corporation alors que la seconde est souvent sans aucun intérêt si elle ne se combine pas avec la première;
  • Gouvernance complexe de la direction: le travail en silo et la définition rigide des postes est un frein à la méthodologie Agile où il est souvent nécessaire d’être multitâche et ouvert à l’autogestion. Une hiérarchie profonde au niveau de la direction avec un partage décisionnaire éparse sera un grand frein au changement et à l’élaboration des priorités.
Agile: du backlog du produit au produit final en passant par les sprints

Processus Agile

Les principes favorisant sont fréquemment présents au préalable dans les PME par la nature du travail au sein de ces structures, ainsi que la flexibilité et la simplicité de leur gouvernance. Ceci amène donc une facilité de mise en œuvre des méthodologies Agiles  au sein des petites et moyennes structures.

Attention, dans les cas où les critères d’éligibilité n’ont pas été respectés, un risque de dérive lié à un formalisme léger peut apparaître ainsi que des surcoûts pouvant faire déraper le budget.

J’aime à penser que la méthodologie Agile est affaires de bon sens et de collaboration.

agile projets

Get Free Email Updates!

Signup now and receive an email once We publish new content.

We will never give away, trade or sell your email address. You can unsubscribe at any time.

Please follow and like us:
David-Marc Petit

David-Marc Petit

Président at DWBI Expert
David-Marc PETIT est le président de DWBI Expert Inc. Il cumule plus de 20 ans d’expérience dans des entreprises de toutes tailles et tous secteurs, sur trois continents, en tant qu’expert en intelligence d’affaires. Il a fait de sa mission la démocratisation de l’intelligence d’affaires (Business Intelligence) pour optimiser les revenus et la performance de ses clients.
David-Marc Petit

Laisser un commentaire

TOP

Enjoy this website? Please spread the word :)

Facebook
Facebook
Google+
Google+
http://www.dwbiexpert.com/criteres-methodologie-agile/">
LinkedIn